Réseau privé virtuel

Extension des réseaux locaux qui procure une norme de sécurité en télécommunications. Le réseau artificiellement créé consiste à utiliser Internet comme support de transmission en utilisant un protocole de « tunnelisation » (en anglais tunneling), c’est-à-dire encapsulant les données à transmettre de façon chiffrée.
Ce réseau dit virtuel relie deux réseaux « physiques » (réseaux locaux) par une liaison non fiable (Internet), et privé car seuls les ordinateurs des réseaux locaux de part et d’autre du VPN peuvent « voir » les données.
Ce système permet donc d’obtenir une liaison sécurisée à moindre coût, si ce n’est la mise en œ uvre des équipements terminaux.
En contrepartie il ne permet pas d’assurer une qualité de service comparable à une ligne louée dans la mesure où le réseau physique est public et donc non garanti.